Calendrier des expositions Vie festive à Godewaersvelde

Calendrier des expositions

Au musée de la vie frontalière de Godewaersvelde, des expositions temporaires sont proposées au public. Leur accès est compris dans le coût de la visite du musée.
Ces expositions thématiques sont renouvelées régulièrement.

Si vous souhaitez proposer une exposition,
merci d'envoyer un mail à
musee.godewaersvelde@wanadoo.fr
2016
1er avril au 30 septembre 2016 :
”Jeux sans frontières "




.

 

 

L’exposition 2015 "des peaux sous toutes les coutures" présentera à la fois des saisies des Douanes, notamment des peaux d'animaux (panthère, serpents, crocodile ...), mais aussi des objets illustrant le savoir français dans le domaine de la maroquinerie. L'objectif de cette exposition est de faire prendre conscience aux visiteurs de l'impact économique du commerce illégal en matière de maroquinerie. Les objets présentés proviendront de nos réserves, ainsi que du musée d’Histoire naturelle de Lille et du musée des Douanes d’Anvers.

       

         

 
     

     EXPOSITIONS DES ANNEES PRECEDENTES

 
 
 
 
2015
1er avril au 30 septembre 2015 :
”Des peaux sous toutes les coutures "




.

 

 

L’exposition 2015 "des peaux sous toutes les coutures" présentera à la fois des saisies des Douanes, notamment des peaux d'animaux (panthère, serpents, crocodile ...), mais aussi des objets illustrant le savoir français dans le domaine de la maroquinerie. L'objectif de cette exposition est de faire prendre conscience aux visiteurs de l'impact économique du commerce illégal en matière de maroquinerie. Les objets présentés proviendront de nos réserves, ainsi que du musée d’Histoire naturelle de Lille et du musée des Douanes d’Anvers.

       

         

 

 
 
2014
 
  1er avril au 30 septembre 2014 :
”Des trafic et des ailes "
 

 

Cette exposition présentera aux visiteurs d’avril à fin septembre 2014 une trentaine d’oiseaux naturalisés provenant des quatre coins du globe et dont les espèces sont particulièrement menacées. Une brochure pédagogique sera proposée à la vente aux visiteurs.
Il y a près de 10 000 espèces d’oiseaux connues aujourd’hui, mais une sur huit est menacée de disparition. Les causes en sont multiples : destruction des habitats, introduction d’espèces, chasse excessive, pollution de l’environnement, changement climatique ….etc. Mais parmi les plus importantes causes de disparition se trouve le trafic d’animaux.
La réglementation n’est pas toujours respectée et le commerce illégal d’espèces protégées semble même prendre de l’ampleur. Après la drogue et les armes, le trafic d’animaux et de végétaux sauvages est même considéré comme la troisième source la plus importante de revenu illicite. Ce sont les services des douanes qui sont habilités à contrôler ce trafic, et la majorité des saisies se fait dans les aéroports.

 

             

2013
1er avril au 30 septembre 2013 :
”Chapeau les képis "




.

 

 

Dans le cadre des cérémonies du tricentenaire du traité d’Utrecht de 1713, le musée de  la Vie frontalière de Godewaersvelde exposera d’avril à septembre 2013 une collection de képis de douaniers, provenant de la majorité des pays européens.

Une cinquantaine de képis seront exposés, des plus anciens tels que les shakos et bicornes d’époque napoléonienne, jusqu’aux képis actuels, en passant par toute une panoplie de coiffes très diverses, et sans oublier bien sûr celles des femmes douaniers spécifiques à chacune de leurs fonctions exercées.

 

                                

  2012  
  1er avril au 30 septembre 2012 :
”Au cœur des carreaux"
   

 

 

L’exposition temporaire 2012 présente à la fois une rétrospective historique des carreaux vernissés flamands du Moyen Age à la fin du 19e siècle, et une approche pédagogique des techniques de fabrication et de décoration. Le thème des carreaux de parement de cheminée est particulièrement développé avec notamment les célèbres carreaux au lion de Flandre. A cette occasion un livre bilingue a été réalisé par une spécialiste des pavements du Moyen Age et deux grands collectionneurs belges. Il est en vente dans les musées et offices de tourisme de la région. Une démonstration de fabrication de carreaux avec une machine datant du 19e siècle aura lieu au musée du Steenmeulen à Terdeghem, les 12 mai, 28 juillet et 11 août après-midi.

Pour la partie permanente, ce musée vous replongera dans la vie d’un village frontalier des années 1950 : les traditions, les histoires et les hommes de la frontière que sont les douaniers et fraudeurs.
Après une rétrospective des jeux traditionnels de notre région (combats de coq, tir à l’arc, boule flamande), vous y découvrirez des outils et des instruments évoquant les techniques de surveillance et de contrôle des douaniers, ainsi que les ruses et systèmes des pacotilleurs et autres fraudeurs occasionnels. Ce musée illustre dans sa dernière partie les activités actuelles des douaniers en exposant de nombreux objets de contrefaçon, véritable fléau du 21ème siècle, et des saisies d’ivoire, d’œuvres d’art, et de matériels de narcotrafiquants. Profitez de la visite du musée pour découvrir les autres richesses de notre Village Patrimoine : les estaminets, les chemins de randonnées et le Mont des Cats célèbre par son abbaye cistercienne et son fromage. Ouverture du 1er avril au 30 septembre Tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 17h.


2011
Du 1er avril au 30 septembre 2011 :
”Le sport en boîte"

L’exposition débute par une rétrospective de l’histoire de l’allumette depuis ses origines. De nombreux accessoires tels que des pyrogènes illustrent cette première partie.

L’exposition se poursuit avec quelques exemplaires des toutes premières boîtes du début du 19è siècle, remarquables par leurs formes et la qualité du graphisme de leurs dessins.

Parmi les nombreux thèmes d’illustrations des boîtes d’allumettes, c’est le sport qui a été retenu pour cette exposition, seule activité humaine gommant les frontières. Avec des boîtes provenant des quatre coins de la planète, on peut notamment admirer des collections complètes de plusieurs jeux olympiques, des cyclistes, footballeurs et bien d’autres disciplines.

              

2010
1er avril au 30 septembre 2010 :
”Histoire d'Ivoire"


Travaillé depuis la préhistoire, l’ivoire a inspiré de tout temps un art associé au luxe et au raffinement.

Cet « or blanc » arrive dans les ports français dès le 14e siècle, notamment à Dieppe. Les bateaux en provenance des Antilles, du Brésil et d’Afrique se chargent tour à tour d’esclaves, d’épices et d’ivoire…

C’est alors que se développe le métier d’ivoirier. Ces artisans épanellent, râpent et polissent, produisant à profusion des objets de culte, de décoration ou du quotidien.

Du crucifix à la râpe à tabac en passant par les souvenirs touristiques, cet artisanat s’est abreuvé de tous les trafics.

Aujourd’hui illégal, le pillage de « l’or blanc » est lourdement sanctionné.

En association avec les Musées de Dieppe et de la région, l’ exposition du Musée de la Vie Frontalière vous emmène dans un voyage au pays de l’ivoire, depuis des objets finement ciselés du 18ème siècle jusqu’aux objets asiatiques et africains saisis récemment pour les Services des Douanes françaises…. histoire d’ivoire !

      

2009
Jusqu'au 31 octobre 2009 :
”Contrefaçon sans façon !"

Destruction d'un stock de lunettes de contrefaçon.


Montres contrefaites.
L'exposition "Contrefaçon sans façon !" vous est présentée avec le concours de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) et à la suite de plusieurs saisies d'objets de contrefaçon par les douaniers de la direction des Douanes de Lille et de Dunkerque et leur dépôt au musée de la vie frontalière de Godewaersvelde.
Le faux et le vrai, le falsifié et l'authentique, le "toc" et le "bling" donnent le vertige, tant il est difficile parfois de s'y retrouver.
Quel point commun peut-il y avoir entre un sac Vuitton, une aile de voiture d'une grande marque française, une montre Rolex et une plaquette de Viagra ?
Tous ces objets constituent la liste non exhaustive des objets saisis récemment par les douaniers et exposés dans le musée de la vie frontalière. Vous découvrirez aussi des produits authentiques et leurs contrefaçons prêtés par le musée de la contrefaçon de l'union des Fabricants à Paris.
(Le billet d'entrée au musée donne le droit d'accéder à l'exposition temporaire).
2008
Du 1er mars au 31 octobre 2008 :
”Dans les pas d'Alexandre le Grand, des Empires disparus, des civilisations oubliées"
Vanaf 1 mart 2008 tot en met 31 oktober 2008 :
”In de voetsporen van Alexander de Grote : vertoren keizerrijken, vergeten beschavingen"

Sceau en bronze.
1er millénaire avant J.C.


Fiole à parfum en verre.
Entre le 3ème et le 6ème ciècle.

Cette exposition montre le rôle de la douane et des douaniers en matière de protection des biens culturels. Tous les objets exposés sont des saisies douanières réalisées en 2003 par des agents de la direction des Douanes de Dunkerque. Il s'agit probablement de trésors enfouis que des mains habiles sortent de leur terre d'origine (Afghanistan, Pakistan, Iran…) pour les revendre sur le marché de Peshawar et de Kaboul et que l'on retrouve chez des marchands d'art à Paris, Amsterdam ou Londres.
Sans l'interception des douaniers ces objets seraient aujourd'hui dans des collections privées ou soumis à des tractations illicites.
Tous ces objets ont été remis officiellement en 2007 au musée de la vie frontalière de Godewaersvelde. Ils sont comme les pièces d'un puzzle. Ils permettent de reconstituer l'Histoire.


Alle voorwerpen in de tentoonstelling “De douane en de bescherming van het artistieke erfgoed “ werden in beslag genomen door Franse douaniers. Ze warden vooral illegal uit hun land van afkomst geëxporteerd zoals uit Iran, Afghanistan, Pakistan… Meestal ging het over een illegale handel van erkende kunstvoorwerpen.
Het is geen toeval dat de meeste oude beschavingen ontstonden in het Midden-Oosten, daar waar Afrika, Azië en Europa samenkomen.
2000 jaar geleden ontstond daar het schrift, maar ook het brons, de keramiek en het glas, de religies en de architectuur.


2007
Du 1er mars au 31 décembre 2007 :
”La douane et la protection des espèces animales sauvages menacées"



Objets remarquables
en ivoire saisis
par les douanes
et exposés au musée
de la vie frontalière

De mars à décembre 2007, le Musée de la vie frontalière présente une belle exposition : «La douane et la protection des espèces animales sauvages menacées». Vous y découvrirez des saisies réalisées par les douanes françaises dans le cadre de la Convention de Washington, laquelle protège nombre d'espèces animales sauvages.
25 % des mammifères connus dans le monde sont menacés d'extinction, 11% d'oiseaux, 33 % d'amphibiens et presque 50 % de tortues aquatiques. Le commerce de beaucoup d'animaux est très règlementé.
Bref quand les touristes se présentent à leur arrivée en France avec certaines espèces (vivantes ou mortes) et sans les autorisations d'usage, ces animaux sont saisis par la douane.

Cette exposition vous est présentée avec le concours :
- de la Direction interrégionale des Douanes de Lille,
- de la Direction régionale des Douanes de Dunkerque,
- du musée d'histoire naturelle de Lille,
- du musée d'histoire naturelle de Nice,
- de la ville de Godewaersvelde et de l'association « Hier, en Flandre, douane et fraude, blauwers en kommiezen ».

2006
Du 1er mars au 31 octobre 2006 :
”Nom d'une pipe !” et "Histoire du tabac de Jean Nico à Claude Evin"
De mars à octobre 2006, le Musée de la vie frontalière présente une belle expossition sur l'histoire de la pipe et du tabac dans le Nord... Tout comme la tomate, le maïs ou la pomme de terre, le tabac nous vient des Amériques d'où il fut ramené par les marins espagnols. Nous avons aussi voulu qu'apparaisse, dans cette exposition qui sera vue par des adultes et des jeunes, fumeurs ou non fumeurs, un message de prévention car nous savons tous aujourd'hui que toutes les drogues ou "substances psychoactives" agissent sur le cerveau selon les mêmes modalités, qu'il s'agisse d'alcool, de tabac, de médicaments ou de drogues illicites.

Alors, de grâce, ne voyez dans cette exposition aucun plaidoyer complaisant en faveur du tabac mais l'histoire, rien que l'histoire.Cette belle exposition a toute sa place dans le musée de la vie frontalière car, de plus, le tabac a alimenté le commerce interlope depuis le XVIIème siècle.

Cette exposition vous est présentée avec le concours :
- du Conseil Général du Nord,
- du musée d'histoire locale de Tourcoing (F),
- du musée national du tabac de Wervik (B),
- du musée régional d'ethnologie de Béthune (F),
- du centre "t'Rohardushof" à Roesbrugge (B).
Vous y observerez en outre avec inquiétude une collection unique de pipes à stupéfiants saisie par les Douanes Françaises dans le périmètre de la Flandre intérieure.


2004
Du 1er septembre 2004 au 15 février 2005 :
Dans les mots et les pas de Maxence Van der Meersch
Van der Meersch (1907 – 1951) fut l'écrivain emblématique de la vie à la frontière franco-belge. Dans « La maison dans la dune », roman publié en 1932, une histoire d'amour se déroule à la frontière franco-belge dans le monde de la douane et de la fraude.
« L'empreinte du dieu », roman publié en 1936 et pour lequel Van der Meersch obtint le prix Goncourt, décrit par le détail qui caractérise l'écrivain nos traditions (coqueleux, pinsonneux, tireurs à l'arc...) sur fonds de trafics illicites de tabac au pays des moulins à vent.
Cette belle exposition d'objets, de documents a connu un grand succès dès l'ouverture du musée de la vie frontalière en septembre 2004.

2005
Du 15 février au 31 octobre 2005 :
La douane, la fraude et l'imagerie populaire
Le dessin humoristique et la bande dessinée, à l'instar des autres types d'expression littéraire ont gagné leurs lettres de noblesse depuis quelques années.
Par le dessin plus que par le verbe, les situations sont comprises par le commun des mortels. Les meilleurs d'entre eux s'offriront aux visiteurs du musée en 2005 et l'avantage c'est que le dessin d'humour est universel et n'a besoin, pour se faire comprendre, ni de langue ni de nationalité.
"B.D.", tel est le sigle par lequel les "aficionados" désignent leur passion. "9ème art"... telle est l'expression un peu surannée qui la définit dans certaines sphères intellectuelles. Dans "Astérix chez les Helvètes", après une fouille rondement menée par une escouade, Obelix et Astérix se voient accusés "d'importation frauduleuse" de vêtements et d'armes, originaires de Gaule...
Hergé dans "Objectif lune" et le capitaine Haddock, célèbre compagnon de Tintin, se fait arrêter à la douane avec... des bouteilles de Whisky. Dans "l'affaire Tournesol", Tintin passe en force la frontière qui n'est pas franco-belge...
Début 2005, "Halte Douane !" d'après un scénario de Sylvie Gysbrecht et des dessins de Antoine Dehondt, vient de paraître. L'action se passe cette fois à la frontière franco-belge et c'est tout le petit monde de la frontière qui est dépeint de façon pertinente.

WelkomMuseumPraktischActueelToerismePartners en linksPedagogische doc.GroepsbezoekenPersmap
Musée de la vie frontalière - 98, rue de Callicanes - 59270 GODEWAERSVELDE - contact : musee.godewaersvelde@wanadoo.fr